Un REER, un outil d’épargne indispensable au Québec
11 November 2014,
REER

Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est l’outil d’épargne-retraite et de placement le plus efficace qui vous est offert. Il permet à l’argent que vous investissez dans votre REER de fructifier à l’abri de l’impôt jusqu’à son retrait et il vous donne une déduction fiscale pour chaque dollar investi dans votre REER, ce qui réduit vos impôts annuels. Ainsi, votre argent peut croître plus rapidement et davantage que si vous l’investissiez à l’extérieur d’un REER.

Payer moins d’impôt grâce à votre REER

Les sommes investies dans un REER réduisent de beaucoup votre facture d’impôt et au fédéral et au provincial. En effet, les sommes que l’on contribue au REER donnent droit à un crédit d’impôt remboursable suite à la production de son rapport d’impôt.


Augmenter vos revenus avec votre REER

L’argent investi dans un REER peut générer des revenus importants. En fait, avec un REER, on peut acheter, à son choix, la plupart des produits financiers disponibles sur le marché. Vous pouvez détenir un large éventail de placements dans un REER. Ces placements comprennent des liquidités, des fonds d’investissement, des CPG, des actions et des obligations. Les revenus gagnés dans un REER ne sont pas imposables tant que les sommes ne sont pas retirées du compte.


Cotiser à votre REER

Plutôt que de laisser dormir de l’argent dans un compte bancaire, il est préférable d’investir cet argent afin qu’il travaille pour vous. Les conseillers financiers suggèrent d’épargner 10 % de votre revenu.

Il n’y a pas d’âge minimal pour cotiser à un REER. Par contre, il faut avoir au moins 18 ans pour faire une contribution de plus de 2000 $. On peut contribuer à son REER jusqu’à 71 ans.

Chaque année, vous pouvez contribuer à votre REER l’équivalent de 18 % de votre salaire brut.

Il faut avoir produit une déclaration d’impôt pour pouvoir cotiser des sommes au REER.


Les nombreux avantages d’un REER

Un REER rend sa retraite plus «dorée». Un REER permet de faire croître son patrimoine. Un REER peut constituer un «coussin de sécurité», soit l’équivalent de quelques mois de salaire permettant de pallier une perte d’emploi.

Investir son épargne dans un compte REER permet d’accumuler un capital pour acheter une maison grâce au Régime d’accès à la propriété (RAP) du Canada ou de financer un retour aux études [Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)]. On peut également financer le démarrage d’une entreprise. Ce sont là trois façons d’utiliser les sommes investies dans un compte REER sans payer d’impôt. Pour ce faire, par contre, il faut rembourser les sommes retirées dans un délai allant de 10 à 15 ans, selon le cas.

On peut obtenir l’aide d’un professionnel pour déterminer où investir les sommes épargnées et savoir combien il en coûtera pour les retirer si on veut financer un projet comme l’achat d’une maison, un retour aux études ou le démarrage d’une entreprise.


Croissance des placements dans un REER à l’abri de l’impôt

Les placements dans un REER fructifient en franchise d’impôt jusqu’à leur retrait. À l’extérieur d’un REER, la plupart des placements sont imposés. L’impôt s’applique à la totalité des revenus en intérêts, à la moitié des gains en capital et aux revenus en dividendes qui donnent toutefois droit à un crédit d’impôt pour dividendes. Les placements détenus dans un REER ne sont assujettis à aucun de ces impôts. Comme vous ne payez pas d’impôt sur vos gains de placements dans un REER, vos placements s’accumulent beaucoup plus rapidement. Au final, la différence est importante. Comparez la 1ère colonne de chiffres à la 2ième.

Montant investi 10,000$ 10,000$
Durée du placement en années 30 ans 30 ans
Taux marginal d’imposition S.O. 46%
Rendement annuel moyen 6% 6%
Épargne totale 838,016.77$ 510,717.60$
Différence 327,299.17$

Ce tableau provient d’un site de la Banque de Montréal à propos de «Comprendre les REER».


Un REER réduit l’impôt sur le revenu annuel

Les cotisations à un REER sont déductibles du revenu imposable. Elles réduisent ainsi votre revenu annuel imposable, de même que votre facture fiscale de la période correspondante. Les économies d’impôt sont fonction de votre taux marginal d’imposition et du montant cotisé à votre REER. Si vous n’utilisez pas tous vos droits de cotisation au cours d’une année, vous pouvez reporter toute portion inutilisée aux années subséquentes. Le plafond de cotisation est révisé annuellement, de sorte qu’il augmente régulièrement. Depuis 2011, les hausses ont été liées à la croissance moyenne des salaires au Canada? Vous avez jusqu’au 1er mars de l’année civile suivante pour verser des contributions quant à l’année fiscale en cours, sauf de rares exceptions. Nos comptables peuvent réduire vos impôts grâce à leur expertise.


Conversion de votre REER en revenu de retraite

Lorsque vient le moment d’utiliser l’argent accumulé dans votre REER pour produire un revenu de retraite, vous pouvez le faire facilement. La plupart des épargnantes et épargnants choisissent de convertir leur REER en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Un FERR procure un revenu de retraite régulier (sous réserve de retraits annuels minimaux prescrits par le gouvernement), tandis que l’argent qui reste dans le fonds continue de fructifier à l’abri de l’impôt du Québec et du Canada.

Les rentes constituent un autre choix populaire de revenu. Vous utilisez les fonds de votre REER pour acheter une rente qui vous procure un revenu fixe régulier la vie durant ou pour une durée précise. Les versements d’une rente sont imposables lorsqu’ils sont reçus. Les rentes sont offertes par l’intermédiaire de compagnies d’assurance-vie et de leurs représentants.


Potentiel du fractionnement du revenu

En utilisant les bonnes stratégies, vous pouvez faire de votre REER un outil d’économie d’impôt encore meilleur. Par exemple, les conjoints peuvent procéder à un fractionnement du revenu pour réduire leur facture fiscale combinée. Ils peuvent le faire en épargnant pour la retraite au moyen d’un REER de conjoint ou en profitant, à la retraite, d’occasions de fractionnement du revenu de retraite.


Retirer son argent du REER à la retraite

Planifier une retraite avec succ;es avec GGLBLes sommes retirées d’un compte REER sont imposables et s’ajoutent à votre revenu annuel. Puisque votre revenu annuel est généralement plus bas à la retraite, le taux d’imposition aussi sera plus bas si vous attendez ce moment pour faire des retraits. L’argent qui reste dans le régime de retraite continue de fructifier à l’abri de l’impôt.


Un nouvel outil, le RVER

Le Régime volontaire d’épargne-retraite a été lancé le 1er juillet 2014. Il sera très utile pour un grand nombre de travailleuses et de travailleurs qui, à ce jour, n’ont pas accès à un régime. Et il sera également un outil intéressant pour les entreprises, petites et moyennes, pour faciliter l’engagement et la rétention de leurs employés.

Pour en savoir plus, consultez, entre autres, le cahier Affaires de La Presse du jeudi 4 septembre 2014, pages 8 et 9.


GGLB CPA - Cabinet de comptables professionnels agrées à Québec

GGLB CPA est un cabinet de comptables professionnels agrées à Beauport, Québec offrant depuis 25 ans des services comptables aux particuliers et aux entreprises. NOTRE MISSION : comprendre la réalité de chaque client pour en établir le meilleur profil financier et maximiser ses stratégies financières.

Comptez sur nous pour votre comptabilité personnelle ou d'entreprise Cliquez ici pour votre soumission